Préfaces

« Le pavillon noir du temps », préface à la réimpression de La Révolution surréaliste (1924-1929), Jean-Michel Place [Nouvelles éditions Place], mai 1991.

« Flash black sur la Guyane des années trente », préface à la réédition de Retour de Guyane de Léon-Gontran Damas, Cahiers de Gradhiva, Jean-Michel Place [Nouvelles éditions Place], 2003.

« Wifredo Lam, sept centimètres au-dessus des yeux », préface du catalogue Wifredo Lam Orichas, avec traduction en espagnol, galerie Thessa Herold, printemps 2006.

« Claude Caroly lithophotographe », préface du catalogue Une pierre dans mon jardin que cache la forêt !, photographies de Claude Caroly, Maison de la pierre, 2006.

souvenirs-de-la-maison

Préface à Souvenirs de la maison des vivants de Charles B. Jameux, AG éditions, 2008.

BULLETIN international du surrealsime

« Bulletin international du surréalisme / Prague-Tenerife-Bruxelles-Londres, 1935-1936 » Préface à la réimpression du Bulletin international du surréalisme, L’Âge d’homme, 2009.

« Matta est à tout », préface du catalogue Matta, galerie Thessa Herold, 2015.

« Dans la volière de Max Ernst », et trad. anglaise « Inside Max Ernst’Aviary », préface au catalogue Birds on the Wire / Max Ernst 1921-28, Sotheby’s, London, 2017.

« Hasard objectif / Cent photos (1900-2005) », préface du catalogue El azar objetivo, TEA Tenerife Espacio de las Artes, Colleción Ordóñez-Falcón de Fotografía / 08. L’exposition s’est tenue 22 mars 2018 au 15 juillet 2018. La traduction espagnole (« Azar objetivo / Cien  fotografías (1900-2005)  ») ouvre le catalogue qui s’achève sur la préface en français et sa traduction en anglais (« Objective Chance / One Hundred Photos (1900-2005) »). Ce catalogue de 232 pages reproduit 122 photos. Georges Sebbag est le commissaire de l’exposition.

« La trouée des transparences », préface du catalogue Pancho Quilici / Régions d’incertitude, galerie Thessa Herold, printemps 2018.

« Le vol d’une libellule dans un portfolio », préface traduite en espagnol (« El vuelo de una libélula en un porfolio ») dans le catalogue Max Ernst : Historia natural (1926), Museo de arte abstracto español, Fundación Juan March / Cuenca, 16 novembre 2108 – 24 mars 2019 ; Museu Carmen Thyssen Malaga, 14 juin – 13 octobre 2019 ; Museu Fundación Juan March / Palma, 30 octobre 2019 – 1er février 2020 (le catalogue reproduit les 32 planches de Max Ernst).

 « Les épiphanies de l’Homme debout », préface donnée en trois langues, japonais, français et anglais (« Epiphanies of the Standing Man »), dans le catalogue de l’exposition de collages d’Arimo Arimochi, Standing Man, Tokyo, 2020, édition Studio Alimo.